720 € pour « booster » son dossier ParcourSup

L’École des métiers du service, du commerce et de l’accueil (EMSCA) avait déjà lancé à la rentrée 2015 une préparation privée aux études de STAPS. Pour un peu plus de 6000€, les stagiaires pouvaient suivre des enseignements théoriques et sportifs supposés leur permettre de réussir leurs études en STAPS. Il était également susurré que les préparationnaires pourraient plus facilement intégrer l’université, ce qui ne manquait pas d’air puisque l’entrée en Licence STAPS était alors soumise à tirage au sort. Quand ils veulent attirer le chaland, les escrocs ne reculent devant rien.

L’EMSCA remet ça cette année, en ajoutant une nouvelle formule : un stage de 10 jours, facturé 720 €, pour « booster » son dossier sur ParcourSup. Le site internet de cette « Ecole » ne fait pas dans la dentelle : « Afin de vous donner toutes les chances d’être retenu(e), votre livret scolaire doit être excellent. Par ailleurs,  le CV et la lettre de motivation que vous allez envoyer aux recruteurs via la nouvelle plateforme ParcourSup devront illustrer votre parcours sportif mais aussi votre motivation sans faille. C’est pour bien vous préparer et ajouter sur votre CV cette expérience qui fera toute la différence aux yeux des recruteurs que nous vous proposons de participer pendant les vacances scolaires à l’un de nos stages PREPA STAPS ».

Soyons clair : le système d’analyse des dossiers que les STAPS vont mettre en œuvre s’appuie essentiellement sur des pièces officielles et attestées (dossier scolaire, licences et attestations sportives, expériences associatives, qualifications d’encadrement, d’animation et de sécurité, etc.), qui rendent compte du parcours réel des lycéens pendant plusieurs années, et qui ne sauraient être « boostées » par un stage de 10 jours. Quant au « projet de formation motivé » (quand on vend des services aussi onéreux, on pourrait au moins se renseigner sur la dénomination exacte des pièces demandées), nous sommes généralement assez réticents à y accorder un importance démesurée, dans la mesure où la sincérité des déclarations reste sujette à caution, et que rien n’indique que ce soit réellement le candidat qui l’a rédigé. Nous avons clairement dit que sa prise en compte ne serait effective qu’à la marge, notamment pour départager d’éventuels ex-aequos.

Quant à l’idée selon laquelle la participation à un tel stage puisse faire « toute la différence aux yeux des recruteurs », on aura compris au ton de ce billet que c’est peu probable. Je pense même que le fait d’avoir porté crédit à de telles sornettes pourrait indisposer les « recruteurs », s’ils en avaient connaissance…

Bref, une arnaque à 720 €. La cupidité de certains est sans limite…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s