Référentiel de certification MNS

Devenir MNS en staps : référentiel de certification et cahier des charges des formations.

Les fiches RNCP du deug STAPS, des licence APA-S, EM et ES, du deust AGAPSC et de la licence AGOAPS et l’arrêté du 4 Novembre 2021 (https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000044346780) permettent à un diplômé Staps d’acquérir le titre de Maître nageur Sauveteur.

Pour répondre à ces exigences la C3D Staps a construit un référentiel de certification et un cahier des charges afin de garantir une qualité de diplôme sur l’ensemble du territoire et d’accompagner les collègues dans la construction de leur offre de formation.

Vous trouverez donc ci-après à partir du texte de présentation du référentiel de certification les différents liens vers les productions de la C3D et de son groupe de travail.

Rappel règlementaire

La validation de l’UE sauvetage et sécurité en milieu aquatique (SSMA), décret du 15 Mars  2010 (https://www.education.gouv.fr/bo/2010/25/sasf1007521a.html ), permettait aux diplômés de licence ES, de licence pro AGOAPS et de deust AGAPSC d’avoir la délivrance de titre de Maître-Nageur-Sauveteur et donc la carte professionnelle correspondante.

La possibilité d’acquérir cette UE a été élargie à la licence éducation et motricité et la licence APA-S. Cette UE apparaît en tant que bloc optionnel dans les fiches RNCP correspondantes de tous ces diplômes. Les titulaires de ces diplômes dont l’annexe descriptive mentionne activités aquatiques et surveillance et ayant validé le bloc SSMA auront donc le titre de maître-nageur-sauveteur et pourront travailler en tant que tel. L’arrêté correspondant est paru le 4 Novembre 2021 (https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000044346780 . Il complète celui du 15 Mars 2010 : https://www.education.gouv.fr/bo/2010/25/sasf1007521a.html )

Position politique : cadre et exigences de formation

À la suite de la contribution de la C3D à la conférence de consensus sur l’aisance aquatique mise en place à Reims en 2019, le CA de la C3D a animé un groupe de travail activités aquatiques et de Natation afin de produire un référentiel d’évaluation et un cahier des charges des conditions minimales et souhaitables de formation à mettre en place pour construire des parcours de formations aux activités de natation conduisant à la reconnaissance du titre de MNS :

1) Au regard des blocs des nouvelles fiches RNCP et du bloc optionnel SSMA et afin de construire une qualité et une cohérence de formation nationale, il est nécessaire de construire

    • Une culture commune de compréhension des compétences à certifier dans chacun des blocs (déclinaison des compétences à certifier en compétences constitutives, connaissances et contenus correspondant)
    • Un référentiel d’évaluation national et un cahier des charges des formations (horaires nécessaires) se précisant dans des exemples de référentiel de formation et/ou de contenus.
    • Des modèles de supplément au diplôme permettant une lisibilité pour nos partenaires, les législateurs et pour nos étudiants.
    • Cependant, la mise en œuvre des référentiels de formations et la construction des parcours permettant de certifier les compétences grâce au référentiel d’évaluation relève de chaque composante.

2) Les formations conduisant à la délivrance du titre de MNS devront obligatoirement et à minima valider

  • le bloc SSMA comportant un stage professionnel de surveillance et sécurité
  • un bloc enseignement des activités aquatiques et de natation comportant
    • Obligatoirement : Un module (ou UE) cœur de formation : apprentissage du savoir nager. Comprenant un stage
    • Fortement nécessaire : Un (ou plus) modules optionnels intégrant une période de stage à choisir parmi
      • Encadrement et animation 0 à 3 ans (bébés nageurs…)
      • Aisance aquatique (3-6 ans)
      • Perfectionnement des nages codifiées en école de natation
      • Encadrement de publics à besoins spécifiques (activités physiques adaptées; sport adapté, maladies chroniques, aquaphobie…).

Ces blocs et ce stage doivent être pensés et construits en cohérence avec les autres blocs et enseignements du diplôme considéré qui participent eux aussi à la formation de l’étudiant. Ainsi il est nécessaire de prévoir ce que les autres blocs, modules, UE des différentes années peuvent apporter à la construction des compétences. Il est nécessaire de penser les parcours en intégrant la possibilité d’acquérir des contenus et des compétences nécessaires, notamment méthodologiques et transversales, par d’autres biais que les cours et UE correspondant stricto sensu au bloc SSMA et au bloc enseignement des activités aquatiques et de natation

Il est nécessaire de penser la formation de l’étudiant sous forme de parcours, laissant des possibilités de passerelles ou de mutualisations entre formations ou permettant d’aller prendre en plus des modules ou UE dans d’autres diplômes pour compléter sa formation, Modules ou UE, pouvant imposer la nécessité de pré-requis pour pouvoir s’engager dans certains blocs (ex : SSMA).

Bloc SSMA

  1. Concevoir, organiser, gérer la surveillance et la sécurité d’un lieu de pratique des activités aquatiques qu’il soit artificiel (centre nautique) ou naturel, d’accès gratuit ou payant
  2. Porter secours à tout public et gérer les secours en cas d’accident.
  3. Gérer un poste de secours et s’intégrer dans un Plan d’Organisation de la Surveillance et des Secours
  4. Assurer l’hygiène de l’eau et de l’air y compris en gérant les matériels spécifiques correspondant.
  5. Assurer l’accueil du public et la relation aux usagers dans le cadre de l’animation et de la surveillance des lieux de pratique
  • Obligation du PSE1 à la sortie.
  • Certificat médical de non contre-indication à la pratique des Activités de Natation.
  • Il peut comprendre en amont et/ou intégrer et être préparé dans
    • la spécialité sportive activités de natation (la référence horaire doit se rapprocher du cahier des charges de la licence ES)
    • la polyvalence (ou approfondissement) activités de natation (la référence horaire doit se rapprocher de l’ex référentiel de deug)
    • l’attestation de sauvetage aquatique d’EM
    • surveillant de baignade
    • le BNSSA.

Compétence Enseignement des Activités de la natation

Cette compétence trouve sa place dans différents blocs spécifiques de chaque licence (APA-S, EM, ES), de la licence pro AGOAPS, du deust AGAPSC. Elle n’est pas un bloc en tant que tel mais une spécification des blocs existants qui se traduit dans des suppléments au diplôme permettant de préciser que le titulaire du diplôme concerné est compétent pour enseigner les activités aquatiques et de natation.

La validation de cette compétence enseignement des Activités de la natation peut se poursuivre à travers :

  • Les domaines correspondant au blocs 6 (« Analyse d’une situation relative à l’activité physique/ou et sportive (personne, structure, événement)») et 7 (Élaboration et planification de projets et de programmes, visant la transformation d’une situation relative à l’activité physique et/ou sportive ») des licences et bloc 4 du deust AGAPSC (Organisation et mise en oeuvre de projets éducatifs et de programmes)
  • En particulier grâce à la spé sportive qui doit poursuivre des compétences pédagogiques et d’apprentissage et participer au bloc 8 ; mais aussi dans les APSA de polyvalence qui participent du domaine 6 et des blocs 6 (Analyse d’une situation relative à l’activité physique et/ou sportive), mais peuvent participer du bloc 8.
  • Le bloc 8 des licences (ou 3 du deust) : Encadrement de séances collectives d’activité physique et/ou sportive pour tout public.
  • Les blocs 9 et 10 spécifiques de chaque licence académique.
  • Organiser une séance (d’Activité Physique et/ou Sportive) d’activités de natation en fonction d’un public et d’un objectif
  • Mettre en œuvre l’encadrement d’une séance collective d’activités de natation : Animer et mobiliser les pratiquants pour un investissement optimal en fonction des publics
  • Mobiliser une expérience approfondie des activités de natation pour adapter l’intervention au public et développer la motivation des pratiquants
  • Assurer la sécurité des individus et des groupes dans les activités aquatiques et de natation
  • Ajuster la séance de natation au regard de son déroulement effectif et conseiller les pratiquants.
  1. Durée formation spécifique : 36h minimum. Volume stage pratique : équivalent (36h)
  2. Compétences à certifier
    1. Concevoir des séances adaptées au public concerné :
      • Repérer le ou les besoins des apprenants en se référant à une progression des apprentissages ;   identifier et caractériser les conduites typiques des pratiquants en référence à des niveaux de pratique)
      • Interpréter des conduites motrices aquatiques pour situer le niveau de pratique des élèves et leurs rapports affectifs au milieu aquatique.
      • Identifier des Objectifs d’apprentissage qui déterminent le choix des Situations d’Apprentissage.
      • Construire une ou des SA qui permettent aux élèves de réaliser les apprentissages attendus (BUT de la Tâche, Consignes, Critères de réalisation (contenus), Critères de réussite).
      • Faire le bilan de la séance pour qu’il soit organisateur de la séance suivante.
    2. Mettre en œuvre et conduire ses séances pour transformer la motricité de chacun et permettre les apprentissages :
      • Utiliser une Organisation matérielle et humaine retenue au regard de sa pertinence et la faire évoluer en fonction des comportements des enfants.
      • Mobiliser et mettre en œuvre une pédagogie pertinente et respectueuse des relations de chacun avec le milieu aquatique afin de proposer des situations adaptées.
      • Mobiliser et mettre en œuvre une didactique pertinente pour transformer les différentes dimensions de la difficulté et faire vivre des situations source d’apprentissages et de progrès. (nature des régulations, temps de pratique effectif, répétition,…)
    3. Évaluer les conduites et les apprentissages pour adapter son intervention
      • Lire et catégoriser les conduites motrices aquatiques
      • Mettre en place des évaluations formatives et sommatives
      • Connaître et valider « l’aisance aquatique » et le « savoir-nager »
    4. S’intégrer dans un projet pédagogique et y participer pleinement
      • S’adapter au contexte d’intervention (école, club, IME,…), aux autres intervenants.
      • Collaborer avec d’autres intervenants pour construire une cohérence éducative dans le cadre du projet de structure
      • Adapter son intervention en fonction du projet des partenaires.
  3. Référentiel d’évaluation de la compétence enseignement du savoir nager.
  1. Compétences relatives au module « Encadrement et enseignement des jeux et activités aquatiques auprès des enfants de 3 à 6 ans » en référence à « Aisance Aquatique».
    • Choisir, aménager, adapter un environnement de pratique et le matériel permettant une appropriation de l’eau en confiance et en sécurité pour le public concerné
    • Concevoir, organiser, mettre en œuvre un projet pédagogique et un ensemble organisé de situations permettant à chacun de se construire une adaptation au milieu, et une motricité aquatique de base manifestée dans un comportement moteur autonome et approprié à l’environnement sécurisé
    • Mettre en œuvre une démarche et des méthodes pédagogiques et didactiques adaptées à l’âge des enfants, à leurs caractéristiques d’apprenant et respectant leurs rapports affectifs à l’eau ainsi que leurs projets et motivations.
    • S’adapter en situation et intervenir à tout moment grâce à la mise en œuvre d’une observation pertinente, en s’appuyant sur l’analyse des investissements, évolutions et acquisitions des enfants et en mobilisant une expérience pratique et un vécu des principaux problèmes et contradictions à résoudre dans les activités aquatiques et de natation.
    • Coopérer avec les différents intervenants auprès de l’enfant, y compris les parents, pour mieux accompagner les enfants dans leurs évolutions, pour expliquer et participer à la construction d’une cohérence éducative et pédagogique.
  2. Explicitation des compétences à certifier
  3. Référentiel d’évaluation pour les compétences précédentes
  4. Exercice de mise en situation en stage

Structuration d’une instance consultative nationale : comité de pilotage et commission nationale des diplômes

Cette compétence trouve sa place dans différents blocs spécifiques de chaque licence (APA-S, EM, ES), de la licence pro AGOAPS, du deust AGAPSC. Elle n’est pas un bloc en tant que tel mais une spécification des blocs existants qui se traduit dans des suppléments au diplôme permettant de préciser que le titulaire du diplôme concerné est compétent pour enseigner les activités aquatiques et de natation.

  1. Code du sport : inscription des blocs, modules et diplômes
  2. Évolution, délivrance des titres et diplômes du ministère de l’intérieur (secourisme, surveillance et sauvetage)
  3. Certification des compétences par les universités
  4. Mettre en place Conseil de pilotage partenarial au niveau national
  5. Mettre en place une Coordination pédagogique nationale au sein de la C3D : commission nationale des diplômes Activités Aquatiques et de natation.
  6. Construire une Cartographie nationale des UFR et structure une implantation territoriale en fonction des bassins d’emploi.
  7. Obtenir des Moyens maquettes dédiés avec cadrage national sur les horaires minimaux afin que chaque université ne puisse pas refuser les moyens nécessaires à la validation des compétences.
  8. Produire Modèle national de supplément au diplôme en étant certain des compétences acquises par les titulaires.
  1. Conseil de pilotage paritaire C3D- partenaires regroupant comme partenaires des experts de l’éducation nationale, du supérieur, de la C3D, du Ministère des Sports, des collectivités territoriales (ANDISS; ANDESS ; association des maires; association des régions), des syndicats de MNS, de la branche sport et de la branche animation
  2. Ce conseil national aura pour mission de faire évoluer le référentiel d’évaluation et de définir une charte qualité tout en prévoyant les conditions matérielles de mise en œuvre et les conditions institutionnelles et règlementaires de légitimation des formations. Il pourra être force de propositions pour la mise en œuvre d’une formation continue des formateurs.
  3. Coordination pédagogique nationale au sein de la C3D : commission des diplômes et formation en activités aquatiques et de formation
  4. Composition en oct 2022 :

    Bloc SSMA :  Céline Allain; Abdel  Mouahid; bloc savoir nager (Serge DuraliGuillaume Paya) ; les options complémentaires- Fabien Camporelli- Khoufrenne Douma; constitution comité de pilotage national- Sandra Joffroy- Florence Riera)

  5. Réseau AA et de natation : celui des enseignants des UFR

  6. Une coordination locale régionale est aussi à envisager entre les structures locales et UFRSTAPS mettant en œuvre ces formations.

Synthèse réalisée par Y Vanpoulle.

Retour haut de page