Référentiel des formations

Présentation et mode d’emploi

Ce travail résulte de trois années de travail de la conférence des directeurs et doyens de STAPS en coordination avec leurs responsables et leurs équipes de formation respectives. Des professionnels y ont été associés à chaque fois que possible et des référentiels métiers ont été utilisés à chaque fois qu’ils existaient. Il n’a pas cependant encore donné lieu ni à un travail officiel de concertation, ni à travail de validation avec les organismes professionnels ou avec les institutions. Il est donc à la fois un projet en devenir, un outil, un guide, pour les UFR STAPS et une base de travail pour des coopérations futures avec nos partenaires qu’ils soient professionnels ou institutionnels (ministère de l’éducation nationale, ministère de l’enseignement supérieur, Direction générale de l’enseignement supérieur de la recherche et de l’insertion professionnelle, branche sport, branche animation, branche médico-sociale etc.).

Objectifs

Construire une cohérence de formation nationale, exigeante et lisible, afin de faciliter :

  • La professionnalisation des étudiants
  • Les parcours de formation et les passerelles entre les différentes formations existantes
  • La relation à nos partenaires professionnels et institutionnel,
  • Les interactions formation et recherche
  • La formation tout au long de la vie.

Cadre national

Domaines de compétence

Tous les référentiels de toutes les formations sont organisés en 7 domaines de compétences en cohérence avec les textes institutionnels:

  • D1 : Analyser, diagnostiquer, évaluer les ressources et compétences des pratiquants et des publics et les situations dans lesquelles ils agissent
  • D2 : Concevoir, élaborer un projet d’intervention, de transformation, de formation du pratiquant ou du public avec les situations correspondantes
  • D3 : Intervenir, encadrer, transformer, former un public ou des groupes
  • D4 : Se situer par rapport à l’environnement sociétal et institutionnel du cadre professionnel pour interagir avec celui-ci et problématiser son action
  • D5 : Se situer au sein d’une structure et/ou d’un cadre professionnel et agir en son sein pour mettre en œuvre et développer des projets et des politiques
  • D6 : compétences transversales génériques ; S’exprimer et communiquer, Outiller son action par la maîtrise de techniques, de méthodes et le développement de ressources personnelles
  • D7 : Compétences d’intégration ; Adapter ses interventions professionnelles à des champs professionnels, des secteurs économiques, des publics ou des métiers particuliers

Blocs de compétence

Les formations sont organisées en blocs de compétence.

  • Un bloc est cohérent dans sa constitution car il renvoie à des compétences organisées en système qui se complètent et sont nécessaires pour mener à bien une activité professionnelle.
  • Les blocs correspondent à des activités nécessaires pour exercer le métier visé et pour avoir un niveau de formation correspondant au diplôme
  • Toutes les formations ont un même nombre de blocs organisés et numérotés dans le même ordre. Le nombre de bloc est au maximum de 10 par formation, notamment pour être cohérent avec le compte personnel de formation.
  • Pour chaque domaine et chaque formation il y a un nombre de blocs communs.

Les blocs sont déclinés en compétences certifiées.

Les compétences certifiées

Pour valider les blocs, il faut valider les compétences certifiées qui correspondent à une possible unité d’évaluation.

  • Le certificateur atteste que le titulaire du bloc a bien les compétences annoncées.
  • Les compétences certifiées dans un bloc sont les mêmes pour tous les diplômes.

Les documents correspondants et leur utilisation

Deux types de documents ont été construits :

1. Des documents type intitulés référentiel pour RNCP et bloc. C’est la référence commune aux formations STAPS. Il sert à construire les formations au niveau local et à formaliser les fiches RNCP à déposer.

2. Des fiches RNCP qui reprennent dans leur présentation les formules et l’ordre des fichiers précédents.

Les activités développées sont celles du métier. Elles sont en correspondance avec les blocs. Les blocs sont présentés dans l’ordre et déclinés dans l’ordre des compétences constitutives. Les fiches RNCP master, licence, deust, etc., sont à construire sur le même modèle.

Il appartient au niveau national de la C3D dans les instances de dialogue social et auprès des institutions d’amender et de compléter ce travail.

Déclinaison locale du référentiel national

Il appartient à chaque UFR:

  • de décliner les blocs et les compétences certifiées en compétences constitutives qui précisent plus finement ce qui est acquis et validé dans chacune des compétences certifiées.
  • de prévoir son évaluation des compétences certifiées
  • de prévoir les UE ou parties d’UE, les volumes d’heures etc. qui permettent d’atteindre les compétences certifiées
  • de valider cette déclinaison auprès de ses partenaires professionnels et notamment au niveau du conseil de perfectionnement des formations professionnelles et des comités de pilotage des formations.

Nous proposons ci-dessous deux documents qui ont été développés jusqu’aux compétences constitutives, comme guide ou exemple:

____________________________________

Note : Vous voudrez bien excuser les coquilles et imperfections des documents qui sont par ailleurs des documents voués à évoluer.

Certaines cases ne sont pas remplies, notamment dans les compétences transversales, car nous n’avons pas avancé sur ce sujet et la DGESIP a prévu de les formuler au niveau national pour tous les masters de la même façon.

Nous enrichirons le dossier d’autres formations dès qu’elles seront terminées et nous proposerons d’autres exemples de déclinaison complète dès que possible.